Coline Berry réagit au classement sans suite de sa plainte pour inceste contre son père, Richard Berry

© Capture TV BFMTV via Bestimage

Il y a prescription. Début 2021, Coline Berry-Rojtman sortait du silence pour dénoncer des faits d'une rare violence. Elle portait plainte contre son père, Richard Berry, pour "viols et agressions sexuelles sur mineur". Une enquête a été ouverte suite à ces accusations, et l'acteur, ainsi que son ex-femme Jeane Manson, ont été impliqués pour "agression sexuelle sur mineur de 15 ans par ascendant" et "corruption de mineur de 15 ans". Selon la plaignante, les faits se sont produits au milieu des années 80, lorsqu'elle avait entre huit et neuf ans. Mais 30 ans plus tard, ils sont prescrits. Autrement dit, les auteurs présumés - Richard Berry ayant toujours nié fermement toute relation incestueuse - ne peuvent plus être poursuivis. En conséquence, jeudi 1er septembre 2022, la plainte de Coline Berry-Rojtman a été classée sans suite, révèle BFMTV. Dès qu'elle a été mise au courant, la quadragénaire a réagi en story Instagram.

Pas de grands discours ni de prise de parole active pour Coline Berry-Rojtman. À l'annonce de la décision de justice, la cousine de Marilou Berry a partagé un mot de son avocat, Patrick Klugman, sur son compte Instagram. "Je salue la décision du Parquet, qui après une enquête longue et minutieuse, prend acte de la prescription et les estime ainsi suffisamment caractérisés et donc vraisemblables. Personne ne pourra plus dire que Coline Berry est une menteuse, mais simplement que les faits ne peuvent plus être poursuivis. C’est la seule chose que nous demandions", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite