Colite ulcéreuse : cause, symptôme, traitement de cette maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI)

Alors que la maladie de Crohn touche l'intégralité du système digestif (estomac, intestins et œsophage), la colite ulcéreuse concerne spécifiquement la muqueuse du gros intestin. Il s'agit d'une pathologie inflammatoire, qui évolue sous forme de poussées symptomatiques, intercalées de périodes de bien-être. Les principaux signes cliniques sont des maux de ventre associés à des diarrhées sanglantes et glaireuses. D'après le dossier sur les MICI publié par la Fondation pour la recherche médicale en 2022, la colite ulcéreuse (également appelée rectocolite hémorragique) concerne chaque année 5 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Les causes de la maladie sont encore inconnues, et son traitement est, à ce jour, purement symptomatique.

En France, près de 200 000 personnes sont atteintes d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin, ou MICI (Fondation pour la recherche médicale). Cette classification englobe essentiellement deux pathologies : la colite ulcéreuse (ou rectocolite hémorragique) et la maladie de Crohn. Contrairement à cette dernière qui touche l'intégralité du système digestif (estomac, intestins et œsophage), la colite ulcéreuse se concentre sur la muqueuse du gros intestin. Chez les personnes atteintes, l'inflammation commence au-dessus de l'anus, dans la zone inférieure du côlon, et évolue vers le haut de l'intestin.

Chaque année, près de 5 nouveaux cas pour 100 000 habitants sont recensés en France (Fondation pour la recherche médicale). La maladie peut survenir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles