Collège : la technologie supprimée en 6e, les profs "en colère"

© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Présentant le collège comme "priorité" parmi ses chantiers, le ministre de l'Education Pap Ndiaye a annoncé en janvier que tous les élèves de 6e auront dès septembre une heure de plus de soutien ou d'approfondissement en français et en mathématiques. Pour que cela puisse se faire sans toucher à leur emploi du temps, le ministère a choisi de supprimer l'heure de technologie.

Le bloc de quatre heures qui regroupe aujourd'hui en 6e la physique-chimie, les sciences de la vie et de la Terre, et la technologie va être "reconfiguré", explique-t-on au ministère. La technologie sera désormais étudiée à partir de la classe de 5e. "Ca a été une surprise totale, découverte par voie de presse. C'est tout simplement du mépris de la part du ministère", assène Christophe Lucas, professeur de technologie dans un collège du Val-d'Oise.

Selon cet enseignant, qui enseigne la matière depuis 18 ans, le soutien en français et en maths "ne doit pas être financé par la suppression d'heures d'une autre discipline". "Cette fois-ci, c'est la technologie. Peut-être que l'année prochaine, ce sera le physique chimie", s'agace le professeur, syndiqué au Snes-FSU. "La techno, c'est du concret pour les élèves. En 6e, on aborde par exemple l'utilisation d'internet et ses travers car ils le consomment mais ne savent pas du tout s'en servir", ajoute-t-il.

Dans un communiqué, la FCPE, première fédération de parents d'élèves, dénonce une décision "unilatérale et incompréhensible". Le syndicat Sud éducation p...


Lire la suite sur ParisMatch