Un collectif de femmes vent debout contre les implants anti-incontinence après des effets secondaires

Andrea Piacquadio

Brûlures vaginales, mal de dos, hypercontraction du périnée. Depuis qu’elles ont subi une opération pour régler leur incontinence urinaire à l’effort, ces femmes disent vivre un calvaire quotidien. Elles sont 44 à avoir porté plainte auprès du parquet de Paris pour “tromperie aggravée et blessures involontaires”. Comme le détaille Le Parisien, elles reprochent toutes à leurs chirurgiens de ne pas leur avoir expliqué en détail les effets secondaires qui pouvaient survenir à la pose de ces bandelettes sous-urétrales.

Leurs histoires sont similaires. Ces femmes, âgées de 30 à 85 ans, ont toutes fait appel à un urologue pour des problèmes d’incontinence survenant lorsqu’elles exerçaient une activité physique ou qu’elles toussaient. Comme des dizaines de milliers de femmes – entre 27 000 et 40 000 par an en France –, elles se sont vu proposer cette solution de bandelette. Mais, selon elles, l’opération a été pratiquée sans leur consentement éclairé, notamment en termes de complications possibles. Elles dénoncent aujourd’hui une “publicité mensongère” autour de ce dispositif médical et réclament plus de transparence, réparation, voire l’interdiction de l’opération.

Ce que ces patientes déplorent en premier lieu, c’est le manque de communication sur la difficulté à enlever la bandelette une fois placée dans l’urètre. En effet, ces bandelettes blanches deviennent rouges une fois dans le corps et sont donc difficiles à retirer. Depuis 2016, une évolution du dispositif a été opérée pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À Strasbourg, les femmes enceintes protégées contre les perturbateurs endocriniens, sur ordonnance
Une étude mondiale confirme que les femmes font preuve de plus d'empathie que les hommes
Anxiété : voici les 3 périodes les plus stressantes dans la vie des femmes, selon une étude
En 2023, on laisse tomber les bonnes résolutions (et on vous explique pourquoi)
Qu'est-ce que le phénomène des mamelons inversés qui touche près de 20 % de la population mondiale ?