Colombe Schneck et sa soeur Marine : un guide des piscines plus profond qu'il n'y paraît

L'une écrit, l'autre dessine. Les sœurs Schneck ont exploré tous les bassins municipaux de Paris. En résulte un guide irrésistible et passionnant qui fait de la piscine un lieu d'observation bien plus profond qu'il n'y paraît.

L'aînée, c'est Colombe, journaliste et écrivaine à qui l'on doit, entre autres, « Val de Grâce », « La Réparation » ou encore « Deux Petites Bourgeoises ». La cadette, c'est Marine, qui est illustratrice. Les deux sœurs Schneck ont signé l'un des plus jolis livres du moment, « Paris à la nage », un guide ultra-documenté sur les piscines parisiennes, commencé en août 2020 après le premier confinement. Un ouvrage qui allie la plume effilée de Colombe et le joli coup de crayon de Marine. Pendant plus d'un an, les frangines ont nagé dans toutes les piscines municipales de la capitale, véritable terrain d'observation qu'elles ont prolongé en découvrant les quartiers alentour. Une étude à la fois initiatique et sociologique d'un univers particulier, une plongée dans une certaine intimité, qui leur a permis d'en apprendre beaucoup sur les autres, et tout autant sur elles.

Piscine_Valeyre_p. 68 © Marine Schneck
Piscine_Valeyre_p. 68 © Marine Schneck

©Marine Schneck

« On n'est pas à la plage, on n'y va que pour nager, pas pour se sociabiliser »                                                                                     

ELLE. Comment a débuté cette aventure ?

Colombe Schneck. Je me suis mise à nager de façon intensive il y a cinq ou six ans à la suite d'un chagrin d'amour, et la natation est devenue une passion. Je me suis aussi rendu compte que tous les écrivains que j'aimais nageaient : Flaubert, Philip Roth, James Salter. Un des textes les plus connus sur la piscine est « The Swimmer », de John...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles