Quelle coloration tendance adopter après 50 ans ?

Chassez le naturel, il revient au galop : le proverbe est aussi vrai côté coloration. Après une vague de couleurs marquées, comme le blond polaire, des teintes plus naturelles reviennent sur le devant de la scène. Et en particulier les balayages chauds (ou "ombré hair") qui illuminent la chevelure, du caramel au beige, en passant par le miel sable. Pourquoi maintenant ? "Les balayages vieillissent particulièrement bien sous le soleil d’été, tandis qu’un cuivré intense sera fade au bout de trois shampooings. Et le clair adoucit les traits et atténue les cheveux blancs sans les camoufler", explique Peggy Jabin. Peu importe la carnation, cette technique de coloration a l’avantage de pouvoir s’adapter à toutes les bases et à toutes les natures de cheveux. Le seul impératif ? Avoir au moins 10 centimètres de longueur.

C’est la version du balayage californien pour les brunettes : un caramel doux - mais surtout pas orange - obtenu grâce à un éclaircissement un peu poussé. Il permet d’apporter des touches de lumière dans la chevelure et de mettre en valeur le visage.

Plus clair que la base naturelle, cette patine va s’éclaircir davantage sous les rayons du soleil et offrir un rendu lumineux.

Ces nuances permettent de redonner vie à un blond un peu fade sans pour autant aller vers du blanc.

Pas de bleu ni de rose flashy, l’idée est de rester dans une coloration fun mais douce qui apporte des reflets et illumine les traits sans les marquer. La bonne nuance ? Un rose poudré ou pastel.

Pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles