Coloration végétale : pour qui ?

«Il y a quelques années, j'ai cherché une autre méthode pour cacher mes cheveux blancs, raconte Fabienne, une belle brune de 45 ans. Car avec la coloration chimique, j'étais obligée de faire un « raccord couleur » toutes les quatre semaines ! En plus, je n'étais pas rassurée par la composition très chimique de ces produits, qui sont en contact direct avec la peau. Dès la première séance, j'ai été ravie du résultat. Comme le changement est moins radical, plus subtil, les racines sont également moins visibles, moins tranchées. »

Comme Fabienne, « de plus en plus de femmes en quête de techniques plus naturelles se tournent vers la coloration végétale. Et de plus en plus de salons proposent cette alternative », explique Simon Assoun, co-créateur de Biocoiff'.

« Même si l'opération est un peu longue, ça vaut le coup !, poursuit Fabienne. Je n'ai plus le cuir chevelu qui pique et il n'y a pas d'odeur désagréable. Après, j'adore la texture de mes cheveux. Cela faisait des années qu'ils n'avaient pas été aussi doux et souples. Franchement, j'ai été bluffée... ».

Si la conversion au 100% naturel semble tentante, il y a tout de même des avantages et des inconvénients à connaître avant se lancer. On vous dit tout...

Quel est le principe de la coloration végétale ?

La coloration végétale se définit par sa composition simple : elle est à base d'eau et de pigments, qui sont extraits de plantes tinctoriales (henné, garance, camomille, indigo...). (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Soins et manucure : nos 5 bonnes résolutions pour 2023
Sodas, jus de fruits et thés glacés : ils favorisent la calvitie chez les hommes
Quels sont les meilleurs shampoings pour la santé, selon 60 M de consommateurs ?
Quels sont les pires gels douche à (absolument) éviter selon 60 Millions de consommateurs ?
Sérum pour cils : le top des sérums pour booster les cils sur Amazon