Combien va coûter le mur voulu par Donald Trump entre les États-Unis et le Mexique ?

Combien va coûter le mur voulu par Trump entre les États-Unis et le Mexique ? (Photo by Nicholas KAMM / AFP)

Le mur de Donald Trump à la frontière USA-Mexique risque fort de devenir le plus cher de l’histoire. En plus du prix exorbitant, de nombreux scientifiques s’inquiètent des conséquences de cette construction pour l’environnement.

Promesse phare du candidat Donald Trump, la construction d’un mur entre les États-Unis et le Mexique a fait l'objet de nombreuses batailles, au Congrès et en justice. Le projet, qui peine à se concrétiser, a toutefois connu une avancée significative en ce début d’année 2020. Le président américain s’est félicité, le jeudi 9 janvier, d’une décision de justice qui l’autorise à puiser 3,6 milliards de dollars (3,2 milliards d’euros) dans le budget du Pentagone pour la construction de cette barrière.

Un mur à 10 milliards d’euros...

Mais fermer ses frontières est loin d’être un acte anodin et gratuit. C’est ce qu’a confirmé un rapport du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis relayé dimanche par la National Public Radio (NPR). Le coût de ce projet faramineux ? 11 milliards de dollars soit environ 10 milliards d’euros. Pour chaque kilomètre, la somme de 10 millions d’euros serait donc engagée.

À LIRE AUSSI >> Procédure de destitution de Trump : à quoi jouent les Démocrates ?

Un montant colossal qui en ferait le mur le plus cher du monde si la frontière entre les deux pays se matérialisait par des tonnes de béton. À titre de comparaison, le mur construit par Israël dans la bande de Gaza coûterait un peu moins de 3 millions d’euros pour un kilomètre.  

...et un “crime contre la biodiversité”

Comment expliquer un tel montant ? Le dispositif d’éclairage, les caméras de vidéosurveillance, les travaux pour construire des routes ou encore l’installation de portes automatiques estimées à environ 900.000 euros sont autant de facteurs qui expliquent la note salée. Mais ce n’est pas tout puisque l’empreinte écologique de ce mur serait une catastrophe environnementale.

Deux oiseaux posés sur le mur entre les États-Unis et le Mexique (Photo by Loren ELLIOTT / AFP)

D’après un entrepreneur local, dont les propos ont été relayés par Slate, l’édification du mur requiert 300.000 litres d’eau... par jour en Arizona alors que la région est déjà à sec. En 2018, 2 500 scientifiques de 43 pays avaient déjà lancé un cri d’alarme et dénoncé “un crime contre la biodiversité”. Selon eux, certaines espèces comme le jaguar pourraient disparaître et la vie de plus de 1 500 espèces serait “perturbée” selon leurs prévisions.

Qu’importe toutes ces problématiques, le président Trump a promis de construire 450 miles (724 kilomètres) de son mur avant la fin de son premier mandat. Le “mur de la honte” comme comme l’ont baptisé les opposants au projet n’a pas fini de faire parler.