Le comité pour Adama Traoré accusé d’avoir couvert les actes de violences physiques d’un de ses membres

© Chang Martin/SIPA

Dans un long article de « Mediapart » publié lundi 25 juillet, le comité Vérité et justice pour Adama est accusé d’avoir mollement condamné puis réhabilité un de ses membres, Samir Elyes, accusé par des militantes de violences et de menaces physiques.

Le site d’informations « Mediapart » a publié, ce lundi 25 juillet, une série de témoignages accablants sur le comité Vérité et justice pour Adama. Emmené par Assa Traoré, sœur du défunt Adama Traoré décédé lors d’une intervention de gendarmerie en juillet 2016, le collectif, qui a toujours lutté pour une « alliance des luttes » féministes et antiracistes, est accusé d’avoir couvert les violences d’un de ses membres sur plusieurs autres militantes.

Ce membre, Samir Elyes, est accusé d’avoir frappé plusieurs femmes au sein de Vérité et justice pour Adama, puis d’avoir été couvert par le comité. Massica, l’une des accusatrices qui se présente aussi comme victime, avait déjà publié un billet anonyme contre un certain « S. de Dammarie-lès-Lys » en mai 2018 sur la plateforme Femmes en lutte 93. Elle y décrit un homme violent qui, en avril 2017, l’aurait « projetée contre une porte de bâtiment, [lui] tenant fermement les bras, [l’]insultant et [la] poursuivant » tandis qu’elle était parvenue à lui échapper.

Le lendemain de l’agression présumée, Samir Elyes envoie une série de textos d’excuses à Massica, se décrivant comme « écœuré et minable » et souhaitant « raconter à Assa [Traoré, ndlr] ce qu’il s’est passé, pour le comité et par honnêteté ». La jeune femme, elle, raconte s’être parallèlement rapprochée, le 20 avril, de Youcef Brakni, un autre membre du...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles