Comment la plateforme "Ma classe à la maison" fonctionne

Myriam Roche

ÉDUCATION - Emmanuel Macron, lors de son allocution ce 12 mars, a annoncé la fermeture des établissements scolaires pour une période indéterminée à partir du 16 mars. Pour les écoles maternelles et primaires, les collèges et les lycées, les ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont prévu des dispositifs d’enseignement à distance via la plateforme “Ma classe à la maison”, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

12 millions d’élèves vont être concernés. Environ 420.000 élèves, dans les foyers de l’épidémie identifiés en France, étaient déjà concernés par la fermeture de leurs établissements.

Pour les étudiants des 180 établissements publics, dont 74 universités, le ministère de l’Enseignement supérieur va assurer “une continuité pédagogique”, de manière à “faire fonctionner l’enseignement dans des conditions exceptionnelles”.

Depuis une semaine, “les établissements ont déjà recours à une utilisation plus intensive de leurs espaces numériques partagés, et mettent à disposition des étudiants des supports de cours dématérialisés”, explique-t-on au ministère.

Jusqu’à jeudi soir, seuls le site de Creil de l’IUT de l’Oise et la faculté de Tolbiac étaient fermés.

Quels sont les dispositifs prévus?

L’Éducation nationale met à disposition les ressources du Cned (Centre national d’enseignement à distance), dont la plateforme “Ma classe à la maison” comporte deux volets.

Le premier propose, de la grande section à la Terminale, des exercices qui portent sur les programmes. Chaque jour, pendant un total cumulé de quelques heures fractionnées en plusieurs séances, l’élève peut réviser les notions déjà apprises. Un questionnaire permet d’adapter les exercices au niveau de chacun.

Le deuxième volet est une “classe virtuelle”, où le professeur peut faire cours à ses élèves par visioconférence. Les connexions sont possibles par ordinateur, tablette ou téléphone. Environ trois ou quatre heures d’activités sont proposées chaque jour aux élèves dans des matières...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post