Compléments alimentaires : attention aux arnaques sur les produits dits « naturels »

© Ridofranz/iStock

Les autorités sanitaires alertent sur les compléments alimentaires vendus sur internet qui, sous leur étiquette de produits « naturels », contiennent parfois des molécules dangereuses pour la santé, voire interdites en France.

Sur les réseaux sociaux, on ne compte plus les publicités pour ces compléments alimentaires « naturels » qui vous promettent de mincir, de mieux dormir ou de booster votre sexualité.

Mais que valent ces pilules aux effets soi-disant « miracle » ? Et surtout, sont-elles sans danger pour la santé ?

Pas si l’on en croit les autorités sanitaires. Dans un article publié lundi 6 septembre dans « Le Parisien », l’Anses (Agence nationale de sécurité alimentaire) tire la sonnette d’alarme sur ces produits loin d’être inoffensifs. Dits « adultérés », ils peuvent contenir des principes actifs non mentionnés dans sa composition, ce qui peut occasionner de graves effets secondaires. « Le Parisien » donne ainsi l’exemple d’une jeune femme prise de douleurs thoraciques aiguës après avoir ingéré des gélules qui devaient l’aider à réguler son cycle menstruel. Leur analyse a montré qu’elles contenaient en réalité du Viagra à haute dose.

Lire aussi > Cancer du sein, endométriose : quand la santé féminine attise les dérives sectaires

De graves conséquences sur la santé

Interrogée par le quotidien, Juliette Bloch, directrice des alertes à l’Anses, confirme que ce cas est loin d’être isolé. Les incidents liés à ces compléments alimentaires seraient même en forte hausse. En cause : leurs publicités trompeuses qui circulent via les réseaux sociaux et sur Internet.

Fin août, l’Agence nationale de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi