Compléments alimentaires au curcuma : les autorités sanitaires appellent à la prudence

© Nodar Chernishev / EyeEm / GettyImages

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) alerte sur la consommation de cette épice sous forme de complément alimentaire, qui peut, à haute dose, se révéler toxique pour le foie.

Régulièrement promu pour ses bienfaits supposés, le curcuma peut aussi présenter des risques pour la santé, ont prévenu mercredi les autorités sanitaires, encourageant à la précaution quand on le consomme sous forme de complément alimentaire.

« Différents dispositifs de vigilance (...) ont tous recensé des effets indésirables associés à la consommation de curcuma ou de curcumine », a résumé l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) dans un rapport.

« Les effets les plus fréquemment rapportés sont des malaises, de l'asthénie, des symptômes digestifs et des perturbations hépatiques », détaille l'agence qui se base à la fois sur des données françaises et internationales.

Lire aussi >> Les compléments alimentaires sont-ils inutiles ?

Peu d’études disponibles sur les vertus du curcuma

Le curcuma est une épice tirée de la plante du même nom. Ses promoteurs lui attribuent une large série de vertus, notamment anticancéreuses, même si son efficacité réelle reste largement à prouver par des études de grande ampleur chez l'humain.

Parmi les bienfaits les mieux avérés, le curcuma semble notamment limiter les phénomènes inflammatoires liés à certaines maladies chroniques comme le diabète.

Mais, pris à haute dose, le curcuma - via sa principale molécule active, la curcumine - peut se révéler toxique, en particulier pour le foie. « Des études suggèrent que des doses élevées de curcuma ou de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles