Complices, amies, rivales: quelle relation entretiennent Rachida Dati et Anne Hidalgo?

Pas de cadeau. A l'approche des élections municipales de mars prochain, les candidats à la mairie de Paris mettent le turbo. Plateaux télé, campagne sur les marchés, réunions locales, présentation de leur programme.., la course est lancée. Dans la capitale, deux femmes sont en tête des sondages. Anne Hidalgo, actuelle édile (PS), qui caracole en tête (20 à 25% d'intentions de vote selon les instituts), suivie par Rachida Dati, l'actuelle maire LR du 7e arrondissement de Paris, autour de 20%. Programme contre programme, Rachida Dati a dégainé la première, estimant que le plan vélo d'Anne Hidalgo allait "paralyser Paris". Sur le front des idées, les échanges promettent d'être sportifs entre les deux candidates qui s'affrontent pour la première fois. Une rivalité de façade, estime le candidat LREM, Benjamin Griveaux. Dans une interview au Parisien, il déclarait: "Rachida Dati et Anne Hidalgo sont manifestement complices et veulent préserver le statu quo. Elles ont besoin l’une de l’autre pour enfermer les Parisiens dans l’affrontement gauche-droite qui les a tant servies."

⋙ Rachida Dati: "Je n'ai pas oublié d'où je viens"

Une théorie que partagent certains élus chez LR. Comme le raconte Paris Match, d'aucuns murmurent que les deux femmes auraient conclu un pacte. "Sa (Rachida Dati) candidature serait un leurre. Elle aurait conclu un marché avec Anne Hidalgo, la ménageant, afin que celle-ci l'aide plus tard à devenir sénateur", affirme l'hebdomadaire. Les deux femmes se connaissent depuis des années et échangent régulièrement.

En 2014, durant la campagne pour les élections municipales, Rachida Dati aurait contacté Anne Hidalgo pour nuire à leur rivale commune d'alors, Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon l'Express, "l'ancienne garde des Sceaux a appelé la socialiste pour lui communiquer l'agenda précis de sa rivale, NKM." En 2015, invitée de l'émission Salut les Terriens de Thierry Ardisson, Rachida Dati déclarait: "J'ai plus d'affinités personnelles pour elle que pour Nathalie

(...) Cliquez ici pour voir la suite