Compte personnel de formation: pour transférer vos heures DIF, plus que quelques heures

·2 min de lecture

VIE DE BUREAU - Salariés, à vos claviers! Ce mercredi 30 juin au soir, à minuit, vous ne pourrez plus reporter vos heures de formation cumulées au nom du DIF (droit individuel à la formation), sur votre compte personnel de formation (CPF).

La date butoir a déjà été repoussée plusieurs fois, mais cette fois-ci c’est le dernier délai. Pas de rab pour les retardataires. Vos heures non reportées seront perdues.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mais il va falloir s’armer de patience, le site Moncompteformation.gouv.fr étant depuis mardi 29 juin et toujours ce mercredi 30 juin difficile d’accès face au nombre grandissant de connexions.

Trop de connexions... (Photo: Twitter/LHP)
Trop de connexions... (Photo: Twitter/LHP)
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Qui est concerné?

Il faut avoir été salarié avant le 31 décembre 2014. Dans ce cas, il vous reste sans doute des heures de droit à la formation, si vous ne les avez pas déjà utilisées. Ces droits peuvent remonter jusqu’à 2008. Dès lors, entre 2008 et 2014, vous pouvez avoir cumulé jusqu’à 120 heures de formation, soit l’équivalent de 1800 euros.

Comment faire?

Rendez vous sur le site moncompteformation.gouv.fr ou bien via l’appli du même nom. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous. Si non, créez-en un.

Ensuite, recherchez le bulletin de salaire de décembre 2014 ou de janvier 2015, sur lequel le nombre d’heures figure. Vous pouvez aussi demander une attestation à l’employeur ou le service responsable des formations au sein de l’entreprise. Une fois ces informations renseignées, les heures seront converties en euros, en quelques clics.

Réforme de 2019

En 2019, la ministre du Travail de l’époque Muriel Pénicaud annonçait dans le JDD la création d’“un nouveau service public” en matière de droit &...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles