Confinement : 5 conseils pour télétravailler sereinement avec ses enfants

Expliquer la situation à ses enfants

Pour télétravailler tout en gardant ses enfants, la première chose à faire est de leur expliquer clairement et avec justesse la situation, en leur parlant de l’épidémie de coronavirus, du confinement et de l’impact de ces éléments sur le quotidien. "Il est important de leur faire comprendre que cette situation est totalement inédite, qu’il va falloir inventer un certain nombre de choses ensemble, mais aussi se serrer les coudes pour affronter ce nouveau quotidien", comme nous l'explique le psychologue et psychanalyste Serge Hefez.

Cette communication devrait permettre aux enfants de se montrer plus compréhensifs face à vos obligations professionnelles... même si vous devrez sans doute lui répéter plusieurs fois, et lui proposer diverses activités pour occuper ses longues journées de confinement !

Mettre en place un programme quotidien

Vos enfants ne doivent pas confondre confinement avec vacances. Le meilleur moyen de le leur faire comprendre ? Créer un emploi du temps, avec des indications précises sur les activités de la journée. L’heure du lever, du déjeuner, du dîner, du coucher, mais aussi des loisirs et du travail scolaire doivent y figurer. A vous de l’adapter à votre rythme de travail, mais aussi au rythme de vos enfants. Le but ? Faciliter votre télétravail, mais faire également en sorte que le temps passé hors de l’école soit mis à profit !

Pour le grand (CE2), on a construit un emploi du temps avec lui. On a prévu 4 séances de 30 minutes par jour, avec une récréation au milieu. Le mercredi, séance de code (ça compte pas dans le temps d’écran quotidien). pic.twitter.com/1VvXrKKXgw

— Caroline De Haas (@carolinedehaas) March 16, 2020

Ah non les enfants ! Vous n’êtes pas en vacances chez Papy et Mamie, vous êtes en confinement ... Il y a un emploi du temps à respecter 😷👨‍👩‍👧‍👦 pic.twitter.com/frJMEIXJhm

— Véronique Mathieu (@VroniqueMathie1) March 17, 2020

Enfant/télétravail. Faites des emplois du

(...) Cliquez ici pour voir la suite