Confinement : attention à l’arnaque aux faux policiers

Cyprien Tardieu
·2 min de lecture
Reconfinement : attention à l’arnaque aux faux policiers
Reconfinement : attention à l’arnaque aux faux policiers

En cas de verbalisation, ne payez jamais votre contravention immédiatement. Si la personne insiste, il s’agit vraisemblablement d’une arnaque.

Si le deuxième confinement diffère du premier sur de nombreux points, certaines arnaques résistent. Comme au printemps dernier, des escrocs déguisés en policiers ont sévi en région parisienne il y a quelques jours afin de récupérer l’amende de 135 euros à leur compte. Ils ont depuis été arrêtés. Le principal responsable a été condamné à 18 mois de prison ferme. Soyez vigilants car ce phénomène pourrait bien s’étendre un peu partout dans l’Hexagone. La mairie de Castres a d’ailleurs alerté ses habitants, rapporte la Dépêche du Midi.

Il ne faut jamais payer tout de suite

“Les seniors seraient la cible privilégiée de ces malfaiteurs avec pour objectif de leur soutirer de l’argent”, indique la ville qui appelle donc “à la plus grande vigilance” et rappelle “que le personnel assermenté dispose d’une carte officielle et par conséquent, doit la présenter sur simple demande. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter les services de police”, rappelle la sous-préfecture du Tarn.

De son côté, la gendarmerie de la Marne a, elle aussi, tenu à sensibiliser la population contre la possible présence d'individus se faisant passer pour des policiers.

NOUVEAU >> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Si jamais vous êtes verbalisé pour non-port du masque ou toute autre raison, assurez-vous que le policier face à vous est bien assermenté. Autre règle très importante : ne jamais payer votre amende sur le champ. Les paiements se font toujours dans un second temps et la contravention est toujours envoyée par voie postale.

En début de semaine, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait indiqué sur BFM qu’il y avait eu "plus de 100 000 contrôles" effectués et 5 000 verbalisations pour non-respect du confinement.

Ce contenu peut également vous intéresser :