Confinement : ai-je le droit de sortir pour faire de l’exercice ou me dégourdir les jambes ?

Face à l’aggravation de l’épidémie de Covid-19, la France a adopté, tout comme l’Italie et l’Espagne, de nouvelles mesures de confinement pour tenter de freiner la progression du nouveau coronavirus. Le Covid-19 touche désormais près de 167.000 personnes à travers le monde. Sur le sol français, 6.633 individus sont contaminés et 148 décès sont recensés, selon les derniers chiffres officiels*.

"Dès demain midi, et pour 15 jours au moins, nos déplacements seront très fortement réduits. Cela signifie que les regroupements extérieurs et les réunions amicales ou familiales ne seront plus permis, que se promener pour retrouver des amis dans la rue ne sera plus possible", a annoncé le Président de la République lors de son allocution, ce lundi 16 mars. Les mesures annoncées ont pour objectif de restreindre "les déplacements et les contacts" au "strict nécessaire".

"Partout, seuls doivent demeurer les trajets nécessaires : les trajets pour aller faire ses courses, avec discipline et distance, les trajets pour se soigner, évidemment, les trajets pour aller travailler, quand le travail à distance n'est pas possible, les trajets pour faire un peu d'activité physique, mais sans retrouver d'amis proches", a précisé Emmanuel Macron, lors de son discours. Le Président de la République affirme que "toute infraction à ces règles sera sanctionnée".

Confinement : faire de l’exercice est autorisé, à condition d'être seul

Prendre l’air, se dégourdir les jambes, courir, pratiquer une activité physique à l’extérieur… Faire du sport est autorisé et fait parti des "trajets nécessaires", d’après les annonces d’Emmanuel Macron et les précisions apportées par Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur. Cependant, une consigne doit tout de même être respectée : il faut le faire pour une période brève, seul et privilégier les lieux isolés.

Il est donc possible de "faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement", indique le site du gouvernement

(...) Cliquez ici pour voir la suite