Confinement : comment fonctionne l’attestation de déplacement pour les mineurs ?

"Restez chez vous". Tel est le message qu’a fait passer Emmanuel Macron aux Français lors de son allocution du 16 mars dernier. Un confinement nécessaire pour endiguer la propagation du virus Sars-CoV-2, qui touche plus de 9.000 personnes dans l’Hexagone.

Depuis le 17 mars, toute sortie doit rester exceptionnelle. Et pour que cette règle soit respectée, le gouvernement a mis en place une attestation de déplacement dérogatoire, à télécharger sur le site du ministère de l’Intérieur, à imprimer et à remplir avec de quitter son domicile pour faire des courses ou promener son chien.

Comment fonctionne ce document pour les enfants, et plus largement, pour les personnes mineures ? Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les réseaux sociaux.

Pouvons-nous remplir cette attestation si nous sommes mineur ?

— douzm.exe (@douzm_exe) March 18, 2020

#OnVousRepond peut-on faire une attestation pour un mineur qui promène le chien ou sort prendre l'air avec sa sœur ?

— VeroNorigeon (@VeroLaTartine) March 18, 2020

#ConfinementGeneral #coronavirus #Covid_19 Est-ce qu'un mineur de 15 ans peut sortir seul avec son attestation à proximité du domicile ou bien doit-il être accompagné d'un parent ? @PoliceNat42 @st_etienne_42

— Laurent Malzieu (@laurent_malzieu) March 17, 2020 Attestation : pour les enfants, comment ça marche ?

Il existe deux principaux cas de figure, auxquels 20 minutes a tenté d’apporter un éclairage en contactant le ministère de l’Intérieur :

Les enfants qui sortent avec leurs parents doivent-ils être munis de leur propre attestation ?

"Dans ce cas, le parent doit mentionner, dans son attestation à lui, le motif de cette sortie et donc la présence de ses enfants à ses côtés", explique le ministère de l’Intérieur. Le nom du parents, mais aussi de chacun des enfants présents lors de cette sortie doivent également être inscrits sur le document.

Les mineurs qui sortent sans leurs parents doivent-ils avoir une attestation ?

"Les parents

(...) Cliquez ici pour voir la suite