Confinement : puis-je aller voir mon partenaire si je n'habite pas avec lui ?

·2 min de lecture

Voilà une semaine, déjà, que les Français sont à nouveau confinés. Mercredi 28 octobre 2020, Emmanuel Macron a en effet été contraint d’annoncer un reconfinement lors de son allocution télévisée au sujet de la deuxième vague de la Covid-19. Le Président a toutefois voulu donner une lueur d’espoir et appelé les Français à tenir “jusqu’au vaccin à l’été.” Pour Noël, tout n’est pas encore gagné… et pour le Nouvel An non plus. Mercredi 4 novembre 2020, à la veille d’une nouvelle prise de parole du ministre de la Santé Olivier Véran sur les évolutions des mesures prises pour lutter contre la pandémie du coronavirus, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a répondu aux questions des auditeurs et des auditrices sur Fun Radio. L’ancien Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse, lui-même âgé de 31 ans, tente depuis quelques semaines de s’adresser aux jeunes. Sur son compte Instagram, il a ainsi récemment lancé une session de “Questions-Réponses” avec ses abonnés après avoir organisé un Live avec la célèbre youtubeuse EnjoyPhoenix (Marie Lopez de son vrai nom), boostée par une très forte communauté sur ses différents réseaux sociaux : rien que sur Instagram, cette dernière est suivie par 5 millions d’abonnés. Sur Fun Radio, le Ministre a donc souhaité répondre aux problématiques posées par les jeunes… des problématiques qui peuvent aussi intéresser leurs aînés.

“Je suis en couple mais je ne peux pas voir ma copine car on n’habite pas ensemble, donc c’est un peu dur”, explique Julien, un auditeur de Fun Radio. “J’aurais voulu savoir s’il existe un style de dérogation pour aller voir sa copine ?” Désolé, Gabriel Attal répond : “Non [...] Je suis jeune par ailleurs et si on m’avait dit, il y a un an, que je devrais annoncer à des jeunes qu’ils ne peuvent pas aller voir leur copine ou leur copain… Je n’y aurais pas cru.” Puis il ajoute : “C’est hyper difficile mais c’est une réalité. Le fait d’aller voir son copain ou sa copine n’est pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite