Confinement : le sommelier s’invite chez vous

·2 min de lecture

Malgré le confinement, on peut goûter le vin chez soi en compagnie virtuelle de grands maîtres œnologues. Explications.

Pour le sommelier Manuel Peyrondet, Meilleur ouvrier de France et fondateur de la société Chais d’œuvre, le confinement a été un accélérateur immédiat des outils digitaux. Avec ses 2 000 membres amateurs de vin, il était déjà habitué à la vente et à la dégustation à distance. Mais pas en temps réel. Dès le début de la période insolite que nous traversons, « il y a eu un véritable engouement pour l’information, pour avoir le sentiment de participer à quelque chose », constate-t-il. Ses Instagram live, avec jusqu’à 1 000 internautes connectés en même temps, sont vite devenus le rendez-vous incontournable de la semaine pour boire un verre, dédramatiser la situation et retrouver l’art de vivre autour d’une passion commune. Malgré les distances physiques.

"

Avec ces outils numériques, c'est le côté très humain qui est ressorti

"

Nombreux sont les domaines qui se sont servis des réseaux sociaux pour retrouver une clientèle confinée. Florian Reyne, délégué général du syndicat des AOC bordeaux et bordeaux supérieur, a vu beaucoup d’innovation, mais aussi « un côté bricolé parfois, mais très authentique ». Avis partagé par sa collègue Marine Martin, qui ajoute que c’était une manière inattendue de « désacraliser l’univers très codé et codifié du vin ». Avec les Instagram live et les stories, on voyait les viticulteurs dans les chais et dans les vignes. Ils ont eu très envie de partager leur quotidien. « Ça peut paraître assez contradictoire, mais avec ces outils numériques, c’est le côté très humain qui est ressorti. »

"

Je n’aurais jamais pu réunir autant de monde en même temps

"

Au mois de mars, Cynthia Coutu, fondatrice de Delectabulles, préparait son excursion dans la région viticole de Reims, en Champagne. Transports, hôtel,(...)


Lire la suite sur Paris Match