Comment le confinement a-t-il impacté la vie sexuelle des Français ?

Elsa Rouden

Les vies professionnelles et personnelles des Français ont été bouleversées par le confinement. Et leur sexualité n'a pas non plus été épargnée. C'est ce que révèle une étude réalisée par l'Ifop auprès de plus de 3 000 d'entre eux.

Une baisse de l'activité sexuelle...

Près de la moitié des Français (44%) n'ont pas eu de rapports sexuels durant les quatre dernières semaines. C'est presque deux fois plus qu'avant le confinement : ils n'étaient alors que 26% à n'avoir pas eu de relations intimes durant ce laps de temps. Sans surprise, ce sont les célibataires et les personnes confinées seules qui ont le plus subi cette chute : ils sont respectivement 87% (vs 56% avant le confinement) et 76% à ne pas avoir fait l'amour depuis 28 jours.

...même chez les couples concubins

Plus surprenant, les couples qui vivent sous le même toit ne sont pas, eux non plus, épargnés par cette baisse de fréquence. Ainsi, si la proportion de ceux qui n'avaient pas eu de rapports sexuels depuis quatre semaines était de 10% avant le confinement, elle grimpe désormais à 21%. La cohabitation forcée ne serait donc pas la meilleure alliée de la libido. Cette dernière est d’ailleurs en berne chez certains Français en couple : 15% ont très peu d’envies sexuelles. Un chiffre qui grimpe à 23% chez les moins de 25 ans et qui pousse même, regrettablement, 19% des jeunes femmes à avoir des rapports avec leur partenaire sans en avoir envie, simplement pour lui faire plaisir...

A découvrir également : Voici comment les infidèles regardent leur téléphone en cachette pendant le confinement

Une sexualité moins satisfaisante

En toute logique, les Français sont donc moins satisfaits de...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi