Confort digestif, anti-inflammatoire… 6 bonnes raisons de consommer du poivre au quotidien

Le poivre améliore la digestion et soulage les troubles digestifs

Bien qu’elle soit relevée, voire piquante en bouche, cette célèbre épice est excellente pour le système digestif. De précédentes études ont en effet prouvé que le poivre favorisait la production de salive et de sucs gastriques, un bon moyen d’améliorer la digestion. Il est donc indiqué en cas de ballonnements, de constipation, ou encore de flatulences.

Enfin, il peut se révéler efficace contre les nausées passagères.

Ce condiment est un puissant anti-douleur et anti-inflammatoire naturel

La pipérine contenue dans le poivre, qui lui confère son goût piquant, est un actif qui agit comme un antidouleur et anti-inflammatoire, sur le corps.

Ainsi, il a déjà été démontré que consommer du poivre peut être une bonne alternative naturelle pour atténuer les douleurs articulaires (chez les personnes qui souffrent d’arthrite par exemple), et les douleurs dentaires.

En cas de rhume, on opte pour cette épice !

Si consommer régulièrement des épices est recommandé, le poivre fait partie de celles à privilégier, surtout lorsque le système immunitaire est un peu affaibli, comme dans le cas d’un rhume, ou en période hivernale.

En effet, d’une part, ces petits grains ont un pouvoir tonifiant et antibactérien sur l’organisme, mais ils vont également aider à stimuler la production de mucus, pour évacuer plus rapidement les mucosités présentes dans les voies respiratoires.

Le poivre est d’ailleurs un élément clef de la médecine ayurvédique, qui l’intègre dans de nombreux remèdes…

Le poivre aide à l’absorption de certains actifs

Ce tonifiant de l’organisme possède un autre pouvoir, et pas des moindres : il potentialise l’absorption des nutriments présents dans les aliments que l’on consomme, c’est pourquoi le glisser dans toutes vos recettes salées, est une excellente idée !

Il est aussi un bon complément aux remèdes à base de plantes et d’épices. L’associer avec le curcuma par exemple, permet d’optimiser l’absorption des principes

(...) Cliquez ici pour voir la suite