Un congé maternité ou paternité important protégerait la santé mentale

Un congé « généreux » après l’arrivée d’un enfant permettrait de protéger les parents de problèmes de santé mentale. C’est du moins ce qui ressort d’une nouvelle étude scientifique.

Une étude met une nouvelle fois en avant la nécessité d’un congé maternité ou paternité assez long lors de l’arrivée d’un enfant, pas seulement pour un meilleur lien mère-enfant ou père-enfant, mais aussi pour la santé mentale des jeunes parents.

« Devenir parent peut être stressant pour les deux parents »

Publiée récemment dans la revue The Lancet Public Health (Source 1) une nouvelle étude a en effet évalué l’effet du congé paternité ou maternité, regroupé ici sous le terme de « congé parental postnatal » (“postnatal parental leave” en anglais dans l’article scientifique), sur la santé mentale des jeunes parents.

Soulignant que « devenir parent peut être stressant pour les deux parents », les chercheurs rappellent que 10 à 20% des mères et jusqu’à 10% des pères sont touchés par des troubles mentaux durant la période post-partum.

Un effet protecteur

Les chercheurs ont ici analysé des données provenant de cinq bases de données, et ont arrêté leurs recherches le 29 août dernier. En tout, 45 études scientifiques ont ainsi été passées au crible.

Verdict : le congé maternité ou paternité a eu un effet protecteur sur la santé mentale des jeunes parents, et ce d’autant plus que ce congé est long. « L'augmentation de la durée du congé était généralement associée à un risque réduit de mauvaise santé mentale maternelle,...

Lire la suite

VIDÉO - Alexandre Marcel : "Augmenter la durée du congé paternité ancre le nouveau rôle des papas qui ont envie d’être plus présents"