Le congé menstruel en entreprise, une bonne idée?

·1 min de lecture

Ce congé spécifique fait passer le message que les règles ne sont pas un sujet honteux. Il permet également de libérer la parole sur les douleurs menstruelles. Des maladies comme l’endométriose seront peut-être mieux diagnostiquées et cela permettra aussi de ne pas avoir de jour de carence lié à un arrêt de travail quand on ne peut pas aller travailler même sans pathologie, tant la souffrance est insupportable. Mais je ne considère pas que le congé menstruel signifie que les femmes sont plus faibles ou qu’on les avantage : il s’agit plutôt d’une manière plus juste et plus inclusive d’envisager le monde du travail, où la productivité de chacun n'est pas linéaire.

" Un risque de discrimination à l'embauche": Widad Hamri, porte-parole d’Osez le féminisme !

Le congé menstruel est une fausse bonne idée. Je doute que les femmes osent le demander à leur employeur, sachant qu'elles sont déjà stigmatisées quand elles ont leurs règles… Il pourrait aussi inciter des personnes déjà discriminantes à refuser d’embaucher des femmes, sous prétexte qu’elles auraient plus de congés. Et il ne résout pas le vrai problème de santé publique sous-jacent : certaines femmes ont des règles incapacitantes car elles souffrent de maladies gynécologiques qui ne sont pas diagnostiquées correctement (7 ans en moyenne pour un diagnostic d’endométriose). Un jour de congé menstruel ne fera pas la différence pour elles, il serait plus intéressant d’améliorer leur prise en charge et de financer la recherche.

A (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles