Congé menstruel : cette start-up toulousaine a sauté le pas

·1 min de lecture

Depuis le 8 mars, les femmes travaillant chez Louis, une société toulousaine de fabrication de meubles, bénéficient chaque mois d’un jour de congé lorsqu’elles ont leurs règles. Une initiative saluée par l’ensemble des salariés.

Bénéficier d’un jour par mois pour se reposer lorsque l’on souffre de règles douloureuses : de nombreuses femmes en rêvent. Chez « Louis », une start-up spécialisée dans la conception et la production de meubles de bureaux en bois située à Labège, dans la banlieue de Toulouse, cette mesure est récemment devenue réalité à l’initiative de la direction, et surtout des salariés.

Depuis la date symbolique du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, les employées de Louis peuvent, lorsqu’elles ont leurs règles, rester chez elles sans avoir besoin de poser un jour de congés payés.

Lire aussi >> Reportage : le combat contre la précarité menstruelle des lycéennes en Ile-de-France

Une mesure portée par les salariés

Cette mesure est d’autant plus nécessaire qu’au sein de la start-up comptant 18 salariés, la moitié sont des femmes qui réalisent un travail très physique. Comme leurs collègues masculins, ces ébénistes doivent porter de lourds panneaux de bois, les égrener et les poncer pour les transformer en meubles. Des tâches particulièrement difficiles à réaliser lorsque l’on souffre de crampes menstruelles.

« C'est une inquiétude à chaque fois que j'ai mes règles, parce que je suis très faible. On porte des charges lourdes, on reste debout, on piétine beaucoup et j'ai beaucoup de mal », raconte ainsi à Europe 1 Margot, qui admet avoir déjà dû quitter son travail en plein milieu de la journée parce qu’elle...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles