Connaître le sexe du bébé permettrait d’avoir un meilleur suivi de la grossesse, selon une étude

Une étude publiée dans la revue Biology of Reproduction dévoilait récemment que connaître le sexe de son bébé à l'avance était plus qu'utile. En effet, des chercheurs scientifiques de l'université de Cambridge affirment que ne pas connaître le sexe pourrait entraîner des complications durant la grossesse, et notamment sur la santé de la mère et du fœtus.

Des tests ont alors été effectués sur plusieurs souris. Conclusion : savoir si l'on va accoucher d'un garçon ou d'une fille influencerait les femmes sur leur mode de vie, afin d'adapter au mieux leur grossesse. Car oui, selon le sexe du bébé, cette dernière se déroule différemment.

A découvrir également : Grossesse : il est conseillé d'attendre deux ans après une chirurgie bariatrique pour se lancer

Plus de risques pour celles qui attendent un garçon

Puisque l'on sait désormais que, selon si on donne naissance à une fille ou à un garçon, notre placenta n'agit pas de la même manière, connaître le sexe pour prévenir des risques durant la grossesse pourrait donc avoir une utilité. En effet près d'une femme sur 10 est affectée par des troubles durant sa grossesse. Les scientifiques rappellent alors que « connaître le sexe aiderait à déterminer si une grossesse peut être plus à risque qu'une autre, car nous savons que certaines conditions de grossesse, tels que la pré-éclampsie et le retard de croissance fœtal, peuvent être plus fréquents chez les femmes...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles