Connaissez-vous le bouboupisme, cette pratique sexuelle qui fait grimper l'excitation ?

Avez-vous déjà entendu parler du bouboupisme ? Ce terme, pour le moins cocasse, désigne une forme de "préliminaires" qui consiste à se caresser, à mordre ou à pincer les seins ou les tétons. Une façon de faire monter la tension sexuelle et de vous abandonner pour une durée plus ou moins longue.

Bouboupisme : comment s'y mettre ?

Selon votre préférence, vous pouvez miser sur des effleurements, des petits pincements, des petites claques, des léchouilles, des chatouilles ou encore des mordillements. Le rythme et l'intensité peuvent varier : vous pouvez y aller en douceur, ou jouer avec les tétons de votre partenaire de manière plus intense. L'objectif ? Prendre du plaisir, tout en respectant le consentement de son - ou sa - partenaire. Le mieux est d'établir des limites à l'avance, et de convenir d'un "mot de passe" à invoquer en cas de morsures trop intenses par exemple. Mais le bouboupisme peut aussi être pratiqué en solitaire.

Cette pratique peut sembler accessoire sur le papier. Mais chez l'homme - comme chez la femme, les seins sont bel et bien une zone érogène. Autrement dit, ils sont particulièrement sensibles et susceptibles de générer une excitation sexuelle. Comme le rapporte une étude parue dans le Journal of sexual medecine 82 % des femmes assurent que la stimulation des seins exacerbe considérablement leur désir (source 1). Et les hommes ne sont pas en reste : 52 % d'entre eux déclarent être excités...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles