Nos conseils pour bien choisir son miroir

·1 min de lecture

Je choisis meubles réfléchissant. A l’instar d’une coiffeuse, ces pièces offrent un double usage : console miroir à fixer au mur (Dru geot), valet où poser ses vêtements tout en s’admirant (Kave Home), commodes ou chevets… recouverts de miroirs sans parler des multiples bibelots réfléchissants.

Miroir serpentin en verre, 50 x 120 cm. Optic, Habitat, 179 €.

J'accroche des miroirs fantaisie. Pour donner au salon une allure théâtrale, on accumule les miroirs facettés, devant lesquels l’image reflétée est découpée et démultipliée. Pour une ambiance plus bohème, on dispose aux murs des miroirs en rotin ou ces miroirs œil très en vogue.

Miroir œil en verre et fibre naturelle, 45 x 25 cm. Madam Stoltz, 82,75 €.

Je craque pour un modèle teinté. Nuancés de tons chauds, dorés ou cuivrés, ils font voir la vie en rose. Colorés comme un vitrail en bleu et jaune, ils ajoutent une touche d’élégance. Moins fonctionnels que les miroirs dits argentés ou gris, on les privilégie pour un effet bluffant.

Miroir en métal finition laiton et verre, diam. 60 cm. Bahu, La Redoute, 159,99 €.

Je vérifie mon look. L’idéal ? Le miroir type psyché légèrement incliné. Comptez 170 cm de hauteur pour vous voir de pied en cap. Il est moins haut ou sans inclinaison ? Prévoyez davantage de recul et de dégagement. Vous pouvez aussi jouer avec un miroir grossissant adapté à votre vue (entre x 2 et x 20).

Miroir sur pied en frêne, 52 x 167 cm, "Ikornnes", Ikea, 99,95 €.

J'opte pour un miroir XXL. Ils n’ont pas leur pareil (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite