Nos conseils pour choisir et aménager son îlot de cuisine

·1 min de lecture

Les spécialistes conseillent une pièce d’au moins 15 à 20 m2, de préférence ouverte. Ne cédez pas aux effets de mode. Equipez-vous si vous aimez cuisiner sans vous couper de votre famille ou de vos amis, ou parce que vous cherchez une solution pour faire la jonction entre la cuisine et le salon.

Faites selon vos besoins et la place disponible. Généralement monobloc et rectangulaire, l’îlot peut être aménagé en L, voire en T avec un espace dédié à la préparation et un autre pour les repas. Dans ce cas, pensez à adapter les hauteurs : 85 cm pour une table, plus de 90 cm pour un îlot classique, et 110 cm pour un plan snack ou un bar. L’îlot est aussi l’occasion de disposer de rangements supplémentaires : placards, niches…

En la matière, tout est possible. Pour le plan de travail, optez pour des matériaux pratiques et résistants : stratifié, pierre, céramique… Question look, le plus facile est encore de le coordonner aux meubles de cuisine, ou de miser sur des camaïeux. L’îlot est par définition un élément visible dans la cuisine. Accentuer sa présence par des matériaux ou des coloris voyants n’est pas conseillé. Jouez plutôt les classiques, cela vous évitera de vous lasser.

Pour la préparation, un simple meuble suffit. Si vous souhaitez cuisiner dessus, ajoutez-y une hotte (suspendue, intégrée au plan de travail ou à la table de cuisson). Installer un évier ou le lave-vaisselle est également possible. Mais, attention, ces éléments impliquent des raccordements : eau, électricité, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite