Nos conseils pour choisir et installer une cloison légère

·1 min de lecture

Double séjour, cuisine ouverte, suite parentale… Les pièces décloisonnées ont le vent en poupe. La sensation d’espace y est décuplée, la circulation facilitée, la lumière mieux diffusée. Mais attention, l’absence de cloison nuit à l’intimité. Travailler au milieu du salon, cuisiner à deux pas du canapé, prendre une douche devant son conjoint… Autant de situations qui peuvent devenir gênantes. Seule solution, créer une séparation. Pour cela, on mise sur une cloison légère, facile à mettre en œuvre sans gros travaux et relativement bon marché, comme une verrière, un claustra ou des étagères modulables.

On peut multiplier les modules et les garnir de tiroirs, boîtes… pour en faire des espaces de rangements. Attention à la hauteur : il faut respecter le volume de la pièce.

Notre conseil. Prévoyez un espace de circulation d’au moins 90 cm autour du meuble, afin de pouvoir vous déplacer sans être gênée.

On l’adopte pour délimiter l’espace en toute légèreté, dans une grande cuisine par exemple. Ce modèle se décline en bois blond pour un style scandinave, et en acier pour un aspect plus industriel.

On y pense. Contrairement à la verrière d’intérieur, fermée par du vitrage, le claustra laisse passer les odeurs de cuisson.

Pour aménager un espace de travail, on isole une partie du séjour à l’aide d’une cloison amovible. Légère et robuste, celle-ci s’adapte à toutes les hauteurs de plafond, et s’installe sans perçage, en assemblant panneaux et poteaux.

L’idée en plus. Pour davantage de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite