Les conseils d’un dermatologue esthétique pour se débarrasser des cicatrices

·1 min de lecture

Bonne nouvelle, il est possible de faire la peau à nos vilaines marques, même si elles datent de plusieurs années. Le point avec le Dr Serge Dahan, dermatologue esthétique.

Le laser à colorant pulsé gomme les rougeurs

Cette technique est utilisée si la cicatrice reste rouge vif après une intervention chirurgicale ou dans une démarche préventive, lorsqu’elle est située sur des zones de tension (bras, sein), pour éviter toute inflammation.

Ça chauffe ! Les vaisseaux sanguins superficiels dilatés responsables de l’aspect rouge sont chauffés à l’aide d’une fibre optique délivrant un rayon laser. Cette hausse de température entraîne leur destruction, ce qui atténue visiblement la rougeur. « Le traitement diminue l’inflammation et active la production de collagène. Cela va améliorer le processus naturel de cicatrisation et faciliter la formation d’une belle cicatrice », explique le Dr Dahan, président du groupe de dermatologie esthétique et correctrice de la Société française de dermatologie.

En pratique Une sonde est déplacée sur la cicatrice et délivre de façon ciblée la dose d’énergie souhaitée. Ça picote un peu, mais ça n’est pas franchement douloureux. Un hématome peut apparaître, dû à l’éclatement des microvaisseaux et au passage du sang dans les tissus environnants. Une ou deux séances sont nécessaires, espacées d’un mois.
Entre 150 et 250 € par séance. Non remboursée.

Les injections d'acide hyaluronique remplissent les creux

Elles sont recommandées lorsque les cicatrices se creusent.

Du volume ! Grâce à ses propriétés volumatrices, l’acide...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi