Les conseils d'une psy pour mettre à profit le temps que nous offre le confinement

I.S

Sophie Peters, psychanalyste, coach et collaboratrice de Version Femina, nous livre ses conseils pour profiter au maximum de ce confinement.

Malgré les contraintes évidentes que nous impose le confinement, beaucoup ont décidé de mettre à profit cette période inédite. Faire du sport, lire, apprendre le portugais... chacun y va de sa bonne résolution… avec plus ou moins de succès. Entre le manque de motivation, les devoirs des enfants et les réunions téléphoniques à longueur de journée, s’organiser n’est pas aussi simple que prévu. Sophie Peters, psychanalyste, coach et collaboratrice de Version Femina nous livre ses précieux conseils. 

Ne pas culpabiliser 

Plus d’une semaine après le début du confinement, vous n’avez toujours pas ouvert le premier tome d'A la recherche du temps perdu ? Ne culpabilisez pas ! « J’ai découvert ce week-end que j’étais complètement sous pression. Je me disais : 'ohlala, il y a tous ces films disponibles gratuitement, l'Opéra de Paris qui propose des retransmissions et j’ai plein de livres à lire…' Or, je n’ai pas une minute car je fais du soutien psychologique bénévolement… C’est mon choix et ça me va, confie Sophie Peters. Il faut faire attention à ne pas plonger dans une forme culpabilité. » Bref, chacun fait comme il peut face à cette situation. Cette culpabilité est d’autant plus présente chez les personnes qui se retrouvent forcer de ne plus travailler. « Le chômage technique renforce ce sentiment. C’est un grand moment d’angoisse et de questionnement existentiel où l’on...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi