Nos conseils pour se mettre au bouturage

·1 min de lecture

A partir d’une tige, d’une feuille ou d’un morceau de racine, il est possible de produire de très belles plantes. C'est ce que l'on appelle en langage technique, le bouturage. Placé dans des conditions spécifiques, le fragment prélevé forme dans un premier temps des racines puis une nouvelle plante, en tout point identique à la plante dite "mère". Cette opération est le résultat de l’extraordinaire faculté des jeunes tissus végétaux à produire tous les organes qui leur manquent pour être une plante à part entière.

Achetez une patate douce dans un magasin bio (elle produira des tiges plus vite). Posez-la verticalement sur un vase à col étroit. Remplissez celui-ci d’eau jusqu’à ce qu’un quart environ du tubercule soit immergé. Sous une dizaine de jours, des racines apparaissent dans l’eau, et des tiges sortent de la partie non immergée du tubercule. Certaines variétés donnent de jolies feuilles pourpres.

A savoir : il est facile de faire raciner dans l’eau les extrémités des jeunes tiges afin de les planter dans les jardinières estivales : ce feuillage exubérant met en valeur les fleurs d’été.

Ça marche aussi avec la pomme de terre, l’ail, l’oignon, l’échalote...

Pour un bon résultat, achetez un avocat bio. Débarrassez son noyau de toute chair, puis enveloppez-le dans du papier absorbant détrempé. Placez l’ensemble dans une boîte en plastique hermétiquement fermée. Une quinzaine de jours plus tard, observez le noyau : s’il s’est ouvert et qu’un germe apparaît, il est prêt. Enterrez (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles