Nos conseils pour prendre soin de ses meubles anciens

·1 min de lecture

Que vous les teniez de votre grand-mère ou que les ayez achetés en brocante, les meubles anciens méritent une certaine attention. Mais avant même de prévoir un arsenal de produits d’entretien, il faut soigner leur environnement.

Un air intérieur trop sec, une température trop élevée risquent de faire craquer la paille de vos chaises ou le cannage de vos fauteuils. A l’inverse, un taux d’humidité excessif pourra créer du jeu au niveau des tiroirs d’une commode en bois, abimer la marqueterie d’un secrétaire ou faire rouiller un lit en fer. Maintenir un taux d’hygrométrie autour de 50% dans son logement est un bon point de départ.

Le bon traitement pour chacun. Ensuite, il convient de soigner vos meubles régulièrement pour raviver leur éclat. Passez dessus chaque semaine un chiffon microfibre ou une lingette dépoussiérante et appliquez une fois par an un traitement adéquate: une touche de cire incolore pour nettoyer une commode patinée, un produit nourrissant bois pour réveiller la teinte d’une table cirée ou d’une armoire vernie, du lait démaquillant pour les fauteuils en cuir. Gare aux produits toxiques. Certains produits d’entretien du bois contiennent de l’essence de térébenthine, un solvant qui pollue l’air intérieur. Une utilisation annuelle est largement suffisante. Côté dépoussiérant à meuble, si vous optez pour une version en aérosol, veillez à bien aérer la pièce pendant et après usage. Quant au vernis bois, il est à réserver aux meubles non teintés, il pourrait faire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles