Tous nos conseils pour réussir vos mojitos à tous les coups

D’où vient le mojito ?

Le mojito est un cocktail à base de rhum originaire de Cuba. La version proposée dans les bars ne permet généralement pas de respecter à la lettre la recette traditionnelle qui nécessite de prendre un peu de temps. Les ingrédients de base restent néanmoins les mêmes, à savoir, dans l’ordre : des feuilles de menthe, du sucre, 3cl de jus de citrons verts, 6cl de rhum et de l’eau gazeuse. Il faudra également prévoir de la glace pilée pour compléter la fraîcheur de ce cocktail estival.

Les ingrédients d’un bon mojito ?

Il vous semblera logique que le rhum à employer en priorité pour réaliser un mojito soit un rhum cubain. Il vous faudra quoi qu’il en soit opter pour du rhum blanc, qui est le rhum le plus courant (c’est celui qui sert à confectionner de nombreux autres cocktails et à parfumer la pâte de certaines préparations culinaires). Vous aurez également à choisir entre un rhum agricole ou un rhum traditionnel, issu de la mélasse. Privilégiez ce dernier qui conviendra davantage à un cocktail tel que le mojito.

Autre ingrédient nécessaire à la confection d’un mojito : l’eau gazeuse (et pas de la limonade si on est un puriste). En théorie, n’importe quelle eau pétillante fait l’affaire, mais le Perrier est une bonne option pour bien sentir le goût de la feuille de menthe. Venons-en à la menthe justement. À l’origine, le mojito se confectionnait avec une variété de menthe poussant dans les Antilles. Par défaut, en France métropolitaine, vous pourrez vous rabattre sur de la menthe poivrée au goût plus marqué que la menthe douce (même si cette dernière convient aussi).

Comment faire un bon mojito ?

Pour obtenir un bon mojito, il est essentiel de respecter les étapes qui permettront de bien apprécier ses arômes. Le mojito est un cocktail qui se prépare directement au verre. En pratique, commencez par placer 5 feuilles de menthe au fond du verre et deux cuillerées à café de sucre (sucre brun ou cassonade) et arrosez-les avec le jus d’un citron vert. Il faut

(...) Cliquez ici pour voir la suite