Les "conseils" ultra-sexistes de ce prêtre parisien suscitent l'indignation

"Sois douce et tais-toi", c'est à peu près ce qu'a intimé à ses paroissiennes le père Olivier Horovitz, prêtre rattaché à la paroisse Saint-Pierre de Chaillot à Paris, dans des vidéos Youtube publiées il y a plusieurs mois. Aujourd'hui, les réseaux sociaux crient au sexisme.

"Conseils pour être une femme catholique sans complexe et solide". Dès le titre, la vidéo donne le ton. Pendant de longues minutes qui paraissent interminables, le père Horowitz (prêtre rattaché à la paroisse Saint-Pierre de Chaillot à Paris) y va de ses recommandations ultra-réacs sur la façon dont une femme devrait se conduire pour que son mariage (et son mari) s'épanouisse.

Entre autres, être "douce", ne pas faire de foot pour éviter les gros mollets, laisser l'homme prendre les décisions et avoir le dernier mot, et surtout, surtout !, arrêter de le castrer et de l'humilier. Comprendre : rester à sa place et se laisser "dominer" (c'est son terme et il le précise, c'est écrit dans la Bible) en silence. Un discours qui a également son lot de stéréotypes à l'égard des féministes, un courant qui aurait été pensé par le Marxisme, affirme sans ciller le curé.

Publiée il y a déjà quelques mois, c'est un internaute qui se qualifie d'athée militant qui l'a remise sur le devant de la scène digitale, insistant auprès du diocèse de Paris pour que celui-ci prenne ses responsabilités et agisse face à la misogyne que véhiculent les séquences. "Le diocèse ne doit pas rester muet face à ce discours violemment sexiste", dénonce-t-il.

"Un point de vue personnel"

Auprès du journal La Croix, l'instance religieuse a pris la parole, après demande de suppression des clips problématiques sur YouTube. Elle explique ainsi que ces derniers "reflètent un point de vue...

Lire la suite

VIDÉO - Pédocriminalité dans l'Église: des victimes du père Louis Ribes témoignent

À lire aussi

Les petits conseils décomplexants d'Ariane Brodier sur la maternité
Les conseils de Nicki Minaj aux femmes prisonnières d'une relation toxique
Nolwenn Leroy : "Mes conseils pour élever un petit garçon féministe"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles