Conservation des asperges : tout ce qu’il faut savoir

Comment savoir si les asperges sont encore bonnes ?

Pour déguster des asperges goûteuses, il faut d’abord les choisir soigneusement. Si vous optez pour des asperges fraîches en botte ou en vrac, vous devez veiller à ce qu’elles soient bien droites. Elles ne doivent pas présenter de signes d’hyper-maturité, comme des flétrissements ou des noircissements. Au contraire, les écailles des bourgeons doivent être serrées, les tiges bien fermes et les talons un peu humides. Une fois qu’elles sont achetées, il est conseillé de les consommer le jour même ou le lendemain. En tardant, vous risqueriez de perdre en qualités gustatives et nutritionnelles… ce qui serait dommage, n’est-ce pas ?!

Comment conserver des asperges au congélateur ?

Les asperges sont des légumes assez fragiles. Leur conservation n’est donc pas toujours évidente à maîtriser. Si vous souhaitez pouvoir les déguster en version nature, la congélation ne constitue pas le mode de conservation le plus opportun. Mais si vous comptez en faire une soupe ou un gratin, foncez ! Pour congeler des asperges dans les règles de l’art, vous devez préalablement procéder à leur blanchissement. Autrement dit, il faut les précuire dans une eau bouillante salée pendant 3 minutes puis les plonger dans une eau glacée pour stopper la cuisson et préserver leur coloration. Après les avoir délicatement séchées, placez-les dans des sachets de congélation en veillant à ne pas casser les pointes. Vous pouvez les conserver ainsi pendant 3 mois maximum.

Quelle est la meilleure technique de conservation des asperges en bocaux ?

La conservation en bocaux représente probablement le mode de conservation idéal pour les asperges. Mais pour réussir vos conserves, il est nécessaire de respecter scrupuleusement les différentes étapes de fabrication. D’abord, assurez-vous de disposer de bocaux suffisamment hauts pour accueillir vos légumes. Pensez également à changer les joints en caoutchouc si ces derniers ont déjà été utilisés. C’est bon ? Alors, commençons

(...) Cliquez ici pour voir la suite