En quoi consiste le nouveau traitement par radiofréquence de Rafael Nadal ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rafael Nadal ne perd pas de temps. Deux jours après sa quatorzième victoire à Roland-Garros, face à Casper Ruud, le tennisman s'est rendu à Barcelone pour y recevoir sa première salve de traitement par radiofréquence, au niveau du pied gauche. En début de tournoi, l'Espagnol avait déjà évoqué le syndrome de Müller-Weiss, dont il est atteint depuis 2004. Depuis près de deux ans, il s'inquiète de l'aggravation de ses douleurs : en 2021, il avait déjà été handicapé lors de sa demi-finale perdue face à Novak Djokovic, avant de mettre fin à sa saison en août.

À Roland-Garros, durant tous le tournoi, le champion était accompagné d'un médecin personnel, Ruiz Cotorro, pour l'aider à surmonter la douleur. Il n'a d'ailleurs pas caché qu’il avait reçu des injections avant chacune de ses sept rencontres gagnées à Paris. "On a inhibé (la douleur) en faisant des injections d'anesthésiant", avait-il expliqué.

@RafaelNadal is going back to Mallorca after undergoing the first session of the foot treatment in Barcelona. pic.twitter.com/7IltW0xllV

— 9-7 in the 5th (@97InThe5th) June 7, 2022

Syndrome de Müller-Weiss : Nadal refuse l'opération

Le tournoi fini, il a donc commencé à recevoir un nouveau traitement à la clinique Mapfre de médecine du tennis (Barcelone). Ce traitement "de la dernière chance" consiste à faire des injections par radiofréquence pulsée, autrement dit, à envoyer un courant électrique...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles