La consommation de café associée à un risque de décès plus faible

Une nouvelle bonne raison de savourer son café du matin. Selon les résultats d’une étude (source 1) publiée dans Annals of Internal Medicine, les amateurs de café étaient moins susceptibles de mourir au cours d'une période de suivi de sept ans. Ces résultats ont été confirmés chez ceux qui buvaient entre 1,5 et 3,5 tasses par jour avec ou sans sucre.

Plus de 171 000 participants du Royaume-Uni - sans maladie cardiaque ou cancer connus - ont répondu à des questions concernant leurs comportements alimentaires. Objectif ? Déterminer avec précision les habitudes de consommation de café de chacun. Grâce à ces observations, les chercheurs ont constaté que ceux qui buvaient n'importe quelle quantité de café non sucré étaient de 16 à 21 % moins susceptibles de mourir que ceux qui ne buvaient pas de café.

Du sucre mais en quantité modérée

Ils ont également constaté que les participants qui buvaient 1,5 à 3,5 tasses de café sucré par jour avaient 29 à 31 % moins de risques de mourir. Les chercheurs n’ont pas trouvé de lien concluant pour ceux qui buvaient du café avec des édulcorants artificiels. "L'association de la consommation de café avec la mortalité due au cancer et aux maladies cardiovasculaires était largement cohérente avec celle avec la mortalité toutes causes confondues. Des associations en forme de U ont également été observées pour le café instantané, moulu et décaféiné", notent les auteurs de cette étude.

Dans cette étude, les participants...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles