La consommation de cannabis à l'adolescence provoquerait des accouchements prématurés

·1 min de lecture

Environ 16 % des collégiens en classe de 3ème ont déjà consommé du cannabis, selon l'Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies (OFDT). Au lycée, 7,3 % des hommes et 4,9 % des femmes ont un "usage problématique" du cannabis.

Mauvaise nouvelle pour les amateurs de cannabis : selon une récente étude de la University of Bristol (en Angleterre), les adolescents qui consomment cette drogue régulièrement auraient un risque accru d'avoir des enfants nés prématurément et/ou avec un faible poids de naissance.

Le cannabis nuit (aussi) aux générations suivantes

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs britanniques ont travaillé avec un groupe de 665 volontaires âgés de 14 à 29 ans ; les enfants de ces participants ont ensuite été suivis pendant plusieurs années.

Verdict ? Les scientifiques ont découvert que les adolescents (entre 15 ans et 17 ans) qui consomment du cannabis quotidiennement ont un risque plus important de donner naissance (vers l'âge de 30 ans) à un bébé prématuré et/ou avec un poids de naissance anormalement faible.

"Le cannabis demeure la substance illicite la plus consommée par les adolescents, analysent les chercheurs qui ont publié leurs travaux dans la revue spécialisée Scientific Reports. Nous savions déjà qu'une consommation quotidienne de cannabis avait un impact important sur la santé mentale des adolescents : désormais, nous savons qu'il peut également nuire aux générations suivantes. Si l'homme et/ou la femme (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 21 août : chiffres, annonces
Covid-19 : AstraZeneca annonce un traitement préventif efficace
Variant Delta en France : symptômes, contagion, efficacité vaccinale
25 % des formes sévères du Covid-19 s'expliquent par une anomalie génétique ou immunologique
3e dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 : ni moral, ni scientifique, selon l'OMS

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles