La consommation d’édulcorants, associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires

"La consommation totale d’édulcorants est associée à une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires, et plus précisément de maladies cérébrovasculaires". Telle est la conclusion d'une équipe de recherche de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), de l’Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae), du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) et de l’Université Sorbonne Paris Nord.

Les chercheurs et chercheuses se sont intéressés aux conséquences de la consommation d’édulcorants sur la santé. Ils ont analysé les données de santé de 103 388 adultes participants à l’étude française NutriNet-Santé, au regard de leur consommation globale de ce type d’additifs alimentaires. Les résultats de leurs analyses statistiques ont été publiés ce mercredi 7 septembre dans le British Medical Journal (source 1).

Un risque accru de maladies cardiovasculaires

Aspartame, sucralose, acésulfame... Pour rappel, les édulcorants sont utilisés dans l'industrie agroalimentaire pour remplacer le sucre. On les retrouve principalement dans les sodas et dans les produits dits light ou sans sucre, mais aussi dans certains biscuits, chewing-gum, ou encore directement sous forme de sucrette à verser dans le café par exemple. S'ils sont utilisés pour limiter les méfaits du sucre, ils semblent toutefois avoir leurs propres "inconvénients".

...

Lire la suite