Constipation : à partir de combien de jours sans selles faut-il s'inquiéter ?

La constipation se traduit par une réduction de la fréquence des selles qui peut être accompagnée de douleurs ainsi que de difficultés pour les évacuer.

Plusieurs causes peuvent provoquer une constipation, en particulier les régimes alimentaires pauvres en fibres, en lipides et peu hydratants. Un tube digestif qui fonctionne correctement doit avoir une bonne motricité afin de faire avancer les aliments qui doivent être digérés et les déchets qui doivent être éliminés dans les selles.

Certains médicaments ralentissent également le transit. C’est notamment le cas de l’utilisation excessive de laxatifs qui relancent le transit, mais ayant un effet néfaste sur le long terme. En effet, un usage intense de laxatifs rend l’organisme paresseux. Ce dernier ne parvient donc plus à réguler le transit de lui-même sans ces médicaments.

Les troubles liés à la défécation sont des facteurs favorisants de constipation. On distingue notamment :

Le syndrome de l’intestin irritable et les myopathies, des pathologies atteignant les muscles squelettiques comme la maladie de Parkinson, sont également des causes responsables de constipation.

"Les personnes touchées par la maladie de Parkinson, l’insuffisance thyroïdienne (hypothyroïdie) ou diabétiques associés à des neuropathies (des lésions nerveuses) sont plus à risque de développer une constipation chronique", précise la Docteure Faïza Bossy, médecin généraliste.

La fréquence des selles dépend de l’âge du patient. Un jeune enfant, par exemple, doit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite