"La consultation à 50 euros n'est pas l'unique moyen de revaloriser la profession médicale"

"La consultation à 50 euros n'est pas l'unique moyen de revaloriser la profession médicale" - Adobe Stock
"La consultation à 50 euros n'est pas l'unique moyen de revaloriser la profession médicale" - Adobe Stock

Si les jeunes médecins généralistes de ReAGJIR (syndicat représentatif des jeunes généralistes) partagent le ras-le-bol de la profession face au cruel manque de moyens en santé et à la dégradation de la situation, ils ne soutiennent pas le passage de la consultation à 50 euros. Voici leur tribune.

Face à la forte dégradation de l'accès aux soins et de leurs conditions de travail, nombre de médecins sont en grève ou dans la rue. Cette situation n'est pas nouvelle : les syndicats et les professionnels avaient depuis longtemps déjà tiré la sonnette d'alarme, et la situation n'a fait que s'aggraver. L'hôpital comme la médecine de ville sont à bout de souffle aujourd'hui et, alors que les professionnels de santé ont tenu et géré la crise Covid dans de mauvaises conditions, ils sont pointés du doigt par certains élus, qui leur reprochent de ne pas vouloir s'installer dans des territoires désertés.

Si le ras-le-bol est partagé par l'ensemble de la profession, les moyens d'action sont variés et la question qui doit être posée est : comment revaloriser la profession médicale ? Comment rendre le métier à nouveau attractif ?

Médecins généralistes jeunes installés ou remplaçants, nous partageons de nombreux constats avec nos confrères : pénibilité de l'exercice notamment à cause d'un abus de demandes administratives contre lesquelles nous luttons, difficultés d'adapter nos locaux et notre personnel à une activité qui ne cesse de se complexifier faute d'espace et d'une rémunération adéquate, inquiétude pour l'attractivité de notre métier qui ne cesse de baisser, inquiétude quant aux mesures coercitives prônées par des élus alors que la santé et le soin n'ont pas bénéficié de l'investissement et des moyens...

Lire la suite


À lire aussi

Véronique Gallo, l'irrésistible humoriste qui se rit de sa "femme de vie"
Pourquoi les règles sont-elles souvent plus douloureuses en hiver ?
Pourquoi la dernière chanson de "The Last of US" est ultra-importante