Comment contester une infraction au code de la route ?

À cause d'une erreur ou d'un malentendu, n'importe quel conducteur peut être victime d'une verbalisation alors qu'il n'est pas en cause. Pour corriger ce tort, un automobiliste peut contester une amende pour stationnement gênant, excès de vitesse, etc. Toutefois, de nombreuses personnes ignorent comment procéder pour contester une infraction au code de la route. Si la démarche peut être effectuée en ligne ou par courrier, elle implique dans les deux cas de constituer un dossier réunissant plusieurs éléments.

Les erreurs et dysfonctionnements (aussi bien de la signalisation que des horodateurs) sont les motifs les plus fréquents dans la contestation d'amende. Néanmoins, le vol de véhicule verbalisé, le fait qu'une autre personne soit au volant ou encore le fait de ne pas avoir reçu une amende sont d'autres motifs de contestation valables. Quelle qu'en soit la raison, un conducteur dispose d'un délai allant de 30 à 45 jours pour effectuer une contestation d'amende majorée ou d'avis de contravention. Les démarches peuvent être réalisées par courrier et en ligne, sur le site de l'Agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI).

Contester une amende de stationnement ou un avis de contravention implique généralement de fournir des preuves. Il faut également renseigner plusieurs informations : référence de l'amende, nom de famille… De plus, il est possible de rédiger une lettre de contestation d'amende dans laquelle tous les faits doivent être décrits en détail. Cependant, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite