Contraception : l'ANSM rappelle des anneaux vaginaux à cause d'un risque de rupture

L’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) a rappelé plusieurs lots d'anneaux contraceptifs, après une augmentation du nombre de cas de ruptures signalés en France et en Europe.

Le 2 mars, l’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié un communiqué sur certains anneaux vaginaux des marques Etoring et Etonogestrel / éthinylestradiol Mylan. L’ANSM a demandé le rappel de ces différents moyens de contraception, car ils présentaient un risque de rupture. La liste des anneaux contraceptifs concernés est consultable sur le site de l’ANSM.

Dans son communiqué, l’agence du médicament a précisé qu’une rupture d’un anneau vaginal se produit rarement. Cependant, l’institution a été alertée par une forte augmentation des cas de ruptures des anneaux contraceptifs en France et en Europe.

À cause d’un défaut de qualité, les anneaux vaginaux pouvaient se rompre dans le vagin et entraîner une grossesse. Pour rappel, un anneau vaginal est un moyen de contraception qui libère un oestrogène et un progestatif dans le vagin. Ces derniers sont ensuite absorbés par les parois vaginales puis relâchés dans le sang. Si un anneau passe plus de trois heures consécutives hors du vagin, son efficacité contraceptive est fortement réduite.

Pour les femmes concernées par le port de l’un de ces anneaux, l’ANSM leur a recommandé de vérifier le numéro de série sur leurs boîtes. Si le lot se trouve dans la liste publiée par l’agence du médicament, il est conseillé d’aller consulter un médecin, une sage-femme ou un gynécologue afin de changer de moyen de contraception.

Anneau vaginal : que faire en cas de rupture ?

L’ANSM a listé les différents facteurs qui peuvent alerter sur une rupture du moyen de contraception :

  • Une douleur vaginale comme un picotement

  • Des douleurs lors des rapports sexuels

  • Un ou des saignements vaginaux

  • Une expulsion spontanée de l’anneau rompu

  • Une sensation d’inconfort vaginal

  • À la palpation, la forme ronde de l’anneau n’est plus perceptible

A la suite d'une rupture, l’anneau est souvent expulsé en dehors du vagin. Si ce n’est pas le cas, mieux vaut le retirer, car la femme peut ressentir une certaine gêne. En cas de rapports sexuels

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :