Contraception : l'usage répété de la pilule du lendemain est-il dangereux ?

Qu'est-ce que la pilule du lendemain ?

Commençons par le commencement. Qu’est-ce que la "pilule du lendemain" également appelée "pilule hormonale contraceptive d’urgence" dans le jargon médical ? Il s’agit d’un médicament (qui agit différemment selon le moment où il est pris), qui retarde l’ovulation ou qui empêche la nidation de l’ovule dans l’utérus.

Il en existe deux différentes sur le marché. Celle à base de lévonorgestrel (Norlevo) qui imite l'action de la progestérone. Concrètement, elle bloque ou retarde l'ovulation. À noter, elle n’est efficace que jusqu’à 72 heures après le rapport. Autre pilule disponible sur le marché : la Ellaone. Celle-ci peut être prise jusqu’à 120 heures après le rapport à risque.

Attention, en revanche, les pilules hormonales contraceptives d'urgence ne provoquent pas l'interruption d'une grossesse : elles n'ont pas d'action abortive et sont inefficaces une fois que l’œuf fécondé s’est fixé dans l’utérus.

Est-elle dangereuse pour la santé ?

Revenons-en à nos moutons. On vous le disait, mille et une questions et mille et un mythes entourent la pilule du lendemain. Les plus courantes : son usage répété est-il dangereux pour la santé ? À terme, peut-elle rendre stérile ? Vous pouvez souffler : "la réponse rapide est non, l’usage répété de la pilule du lendemain n’est pas dangereux", indique le Dr Joigneau Prieto, gynécologue et obstétricienne, disponible en ligne sur la plateforme Zava.

Toutefois, il y a tout de même certaines choses à savoir si cela venait à vous arriver. "Primo, il faut que l’intervalle entre les deux prises soit au minimum de 5 / 7 jours", explique la spécialiste. Secondo, "si vous avez opté pour la Norlevo par exemple, il faudra reprendre la Norlevo (NDLR, si la prise du médicament est temporellement proche). Idem pour la Ellaone. Et pour cause, elles diminuent leurs efficacités respectives l’une l’autre".

Pour le reste, rassurez-vous, la professionnelle est catégorique : "la pilule du lendemain – ni aucune autre pilule

(...) Cliquez ici pour voir la suite