Contraception : peut-on arrêter la pilule du jour au lendemain ?

Simone van der Koelen-Unsplash

En France, la méthode contraceptive la plus utilisée est la pilule. Ce contraceptif oral a plusieurs actions. "Il bloque l’ovulation, amincit la paroi interne de l’utérus (endomètre) pour empêcher toute implantation et modifie la consistance de la glaire cervicale (empêchant ainsi le passage des spermatozoïdes)", peut-on lire sur la plateforme en ligne du ministère de la Santé.

Il existe deux sortes de contraceptif oral : la pilule combinée qui est efficace immédiatement lorsque le premier comprimé de la plaquette est pris dès le premier jour des règles, et la pilule progestative qui est efficace 48 heures après la prise du premier comprimé de la plaquette lors du premier jour des règles.

Changement de contraception, raisons médicales, projet bébé… Divers motifs peuvent pousser une femme à arrêter sa pilule. Mais peut-on stopper la prise de ce contraceptif à n’importe quelle période du cycle menstruel ? "Au niveau médical, il n’y a aucune objection à stopper la prise de la pilule du jour au lendemain, mais il faut cependant continuer à se protéger si on ne souhaite pas débuter une grossesse. Dès l’arrêt du contraceptif, il est possible de tomber enceinte si on n’utilise pas un autre moyen de contraception comme, par exemple, le préservatif. Il est déconseillé de l’arrêter s’il y a eu des rapports non protégés les jours précédents, car il peut y avoir une ovulation. Dans ce cas, mieux vaut attendre la fin de la plaquette", précise le Docteur Hélène Jacquemin-Le Vern, gynécologue (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite