La contraception sera gratuite jusqu'à 25 ans

·1 min de lecture

"Il y aura une prise en charge de la contraception hormonale, du bilan biologique qui peut aller avec, de la consultation de prescription et de tous les soins qui sont liés à cette contraception jusqu’à 25 ans", a annoncé Olivier Véran ce jeudi 9 septembre. La mesure sera effective au 1er janvier 2022.

Selon le ministre de la Santé, invité sur France 2, les jeunes femmes seraient en effet nombreuses à renoncer à la contraception pour raisons financières.

"C’est insupportable que des femmes ne puissent pas se protéger, ne puissent avoir une contraception, si elles en font le choix, évidemment, parce que ça leur coûte trop cher dans leur budget", a-t-il justifié.

Jusqu’à présent, les frais liés à l’utilisation de contraceptifs étaient déjà pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie pour les mineures (depuis 2013 pour les 15-18 ans et depuis un an pour les moins de 15 ans). Une gratuité qui a permis de faire sensiblement baisser le taux de recours à l’IVG (interruption volontaire de grossesse) en passant de 9,5 à 6 pour 1 000 entre 2012 et 2018.

Quelles sont les contraceptions concernées ?

"Toutes les contraceptions féminines seront prises en charge par l’Assurance-maladie, sans distinction", a précisé le ministère de la santé.

En attendant, l’Assurance-maladie, explique sur son site (encore non mis à jour) la liste et les modalités de remboursement pour les moins de 18 ans. Il est indiqué que certaines pilules contraceptives, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Bientôt un vaccin nasal pour bloquer la transmission du Covid-19 ?
Cholestérol : 6 symptômes qui indiquent que vous en avez trop
9 choses à savoir sur la migraine
Diabète de type 2 : les causes, les symptômes et les traitements
Cancer du côlon : trop d'antibiotiques augmente le risque

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles