Contractions : comment les différencier ? Quand s'inquiéter ?

·1 min de lecture

Le ventre se serre et se durcit, une sensation inédite et surprenante qui dure quelques secondes puis disparaît. Dans la tête des futures mamans, les contractions sont bien souvent synonymes d’un accouchement imminent. En réalité une femme enceinte peut ressentir des contractions utérines tout au long de sa grossesse, sans que cela ne soit le signe d’un problème ou d’une naissance prématurée.

Grossesse et accouchement : à quoi servent les contractions ?

"L’utérus doit se contracter chez toutes les femmes enceintes dès le début de la grossesse, car c’est en se contractant que l’utérus grossit", explique la sage-femme. Cette dernière précise que pendant la grossesse, sous l’action des œstrogènes et de la progestérone, les fibres musculaires de l’utérus s’allongent et s’étirent, permettant ainsi la croissance du bébé. Pendant l’accouchement, les contractions sont d’une toute autre nature et servent à favoriser l’expulsion du bébé. "Elles vont permettre à l’utérus de pousser bébé vers la sortie. Sa tête va alors appuyer sur le col et lui permettre de s’ouvrir", ajoute-t-elle.

Contractions pendant la grossesse : elles sont normales !

"Il est tout à fait normal d’avoir des contractions très tôt dans la grossesse, ce n’est pas du tout inquiétant", explique la sage-femme. On parle ici de contractions non douloureuses, irrégulières et n’intervenant pas à un rythme précis.

On parle également souvent de "faux-travail", (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pourquoi les femmes citadines ont-elles moins de chances de devenir mères ?
Comment canaliser sa colère contre son enfant ?
Harcèlement scolaire : le repérer pour mieux agir
PMA et Covid-19 : comment la crise sanitaire a complexifié des parcours déjà chaotiques
Vaccin covid et femmes enceintes : pourquoi ne sont-elles pas prioritaires ?