COP 26 : une ministre israélienne, en fauteuil roulant, privée d’accès à la conférence

·1 min de lecture

Lundi, faute de rampes PMR, Karin Elharrar n’a pas pu se rendre aux activités de la conférence sur le climat. Une situation qui a provoqué la colère de Céline Extenso, fondatrice du collectif handi-féministe Les Dévalideuses.  

Lundi, la ministre israélienne de l'énergie Karine Elharrar n'a pas pu accéder au sommet mondial pour le climat, à Glasgow (Écosse). La raison : elle est en fauteuil roulant et n’a trouvé aucun accès PMR (personnes à mobilité réduite). Interrogée sur la chaîne israélienne Channel 12, la ministre a expliqué que les seules options pour se rendre sur le lieu de la conférence étaient de marcher ou d’utiliser une navette qui n’était pas équipée pour recevoir des fauteuils roulants, rapporte l’agence de presse Reuters. 

Lire aussi >> Sexualité et handicap : « Pour retrouver mon plaisir, il a fallu beaucoup de patience »

La ministre a également commenté cet incident sur son compte Twitter : « Je suis venue à la COP26 pour rencontrer mes homologues dans le monde et faire avancer notre lutte commune contre la crise climatique. Il est triste que les Nations unies, qui promeuvent l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap, ne se préoccupent pas en 2021 de l’accessibilité à leurs propres événements. » 

אל COP26 הגעתי כדי להפגש עם מקביליי בעולם ולקדם מאבק משותף במשבר האקלים. עצוב שהאו״ם המקדם נגישות לאנשים עם מוגבלויות, בשנת 2021, לא דואג לנגישות באירועיו.מקווה שיופקו הלקחים הנדרשים כדי שמחר קידום אנרגיות ירוקות, הסרת חסמים והתייעלות...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles